Flux RSS

Mon Top Albums 2015

Publié le

Après un premier relevé des compteurs pour le 1er semestre, plus que quelques jours pour sortir mon Top Albums 2015, ça y est il est prêt !

On y croisera du rap français, de la twinky pop, du rock indé psyché, du slam, de la pop house…Bref, un assemblage hétéroclite bien à mon goût.

On notera une place accrue des artistes français, en particulier de la sphère hip hop, année faste pour nos artistes ou goût personnel plus affirmé, le débat reste entier !

And the winner is…

N°1 – Nekfeu, Feu

 

Un vrai grand talent du rap français sort son premier album. Il est là pour rester et on en parlera encore dans 30 ans. On admirera au passage les presque 44 millions de vues pour la vidéo de « On verra », mais les richesses de l’album se révèlent au fur et à mesure, que ce soit sur l’instrumentation très inspirée, les paroles à 200 lieux au dessus des Gradur et autre Maître Gim’s. En fin d’année, une version « Deluxe » de l’album feu, avec 8 titre inédits, nous a rassuré sur le niveau d’inspiration de Nekfeu : excellent!

N°2 – Tame Impala, Currents

Si on m’avait dit qu’un jour je mettrai un album de prog rock dans mon top albums. Ce jour est venu grâce à Tame Impala, qui arrive inexplicablement à marier groove, rock et prog dans des chansons aguichantes comme pas 2. Un vrai tour de force.
En particulier, le single « Let it happen », 6 mois après, reste totalement atypique, puissant et irrésistible; Un classique instantané.
N°3 Troye Sivan, Blue Neighbourhood

Si on m’avait dit qu’un jour, etc 🙂 Et cette fois pour le 1er album d’un youtubeur australien. Très improbable. Et pourtant, impossible de nier qu’il s’agit d’une vraie réussite. Un sens mélodique fin et imparable, une voix fluette mais bien placée et efficace, des paroles qui ont vraiment du sens, une production surprennament variée et actuelle, limite électro, et bien entendu des déclinaisons vidéo à la hauteur, il s’agit même d’une série de court métrages. Bravo Troye, une vraie surprise !
N°4 Odezenne – Dolziger Str 2

 

On avait repéré Odezenne, les bordelais, sur le créneau d’un rap français mi-intello, mi-déconneur; l’écoute de leur nouvel album a été une claque. Difficile de dire qu’ils sont encore dans la mouvance du rap, ça se mêle ici d’électro, de chanson, de rock; les textes sont d’une belle qualité, l’interprétation plus qu’inspirée. A très peu de choses du podium, et assurément à suivre de très près.
N°5 – Georgio – Bleu Nuit
On attendait avec impatience la sortie du 1er « vrai » album du rappeur après son EP « A l’abri », on n’a pas été déçu du résultat. Un bel album de rap dépressif, avec une réelle variété de thèmes, de musiques, et un flow toujours imparable. Chapeau Georgio !
N°6 – Perez – Saltos
Les singles et EP que Perez égrénait depuis presque 2 ans m’avaient presque tous convaincu; une vraie originalité de ton, une ambition poétique et littéraire assumée, un talent affirmé dans la ritournelle pop électro; l’album confirme toutes ces dispositions…
N°7 – The Avener, The wanderings of the Avener
On a beau avoir entendu ces titres des dizaines de fois depuis le début de l’année, on a beau  faire parfois la fine bouche devant le succès planétaire de Tristan Casara, les morceaux de l’album ont prouvé, et de quelle manière, que le magnifique « Fade out lines » n’était pas un accident, mais qu’il témoignait de la maîtrise du niçois, confirmée par les « To let myself go », les « Castle in the snow » ou la reprise laid back de « Lonely boy ». Superbe.
N°8 – East India Youth
Il a fallu les trouver ceux-là; merci à Deezer pour ses suggestions parfois farfelues, mais parfois diablement pertinentes. East India Youth, ou la fine fleur de ce que l’indie pop anglaise peut produire depuis 30 ans. En droite ligne de Prefab Sprout, de Divine Comedy, qui peuvent se rassurer : les amateurs de morceaux classieux, infectieux, mais aussi élégants et superbes peuvent se rassurer : William Doyle est là pour prendre la relève !
 N°9 – Florence and the Machine – How big, how blue, how beautiful
Il m’a fallu longtemps pour arriver à Florence + the Machine, mais cet album est juste irrésistible. La puissance vocale de Florence, la force des orchestrations, la délicatesse des mélodies, une inspiration qui se maintient peu ou prou sur tout l’album, sans doute celui de la maturité et de la consécration
 N°10 – Abd Al Malik, Scarifications
Cela fait bien longtemps qu’on n’écoutait plus vraiment Abd Al Malik, parfois trop bonne conscience Télérama d’un rap français décent et acceptable. Fini les paroles un peu bla bla, les fonds jazzy mous; ici c’est Laurent Garnier aux commandes, ça claque, c’est sec; et Abd Al Malik est énervé, a des choses a dire, ne cherche plus le compromis et le passage sur France Culture; et c’est ainsi qu’on le préfère, définitivement !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

#NSPLG

Nos voyages en itinéraire bis

-The Best Place-

Alo oui cer LeReilly

Sciences&Co

La Science accessible à tous !

Grand Place

Mes humeurs, mes coups de coeur , mes decouvertes... #Roubaix

Draps de toute laine

Rien de ce qui est roubaisien ne m'est étranger

SAIGONroub@ix

Itinéraire d'un enfant du Mékong

La Revue de stress #RevuedeStress 2.0

La chose importante est la chose évidente que personne ne dit. Tel est le journalisme d'aujourd'hui.

Blair1789

blair1789blog.tumblr.com

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

Weekly Comic Book Review

Your source for comic book commentary

florenthenrifonteyne

A fine WordPress.com site

%d blogueurs aiment cette page :