Flux RSS

Mon top albums 1er semestre 2014

Publié le

Quelle musique dans mes écouteurs ces 6 derniers mois ? C’est ce petit article des Inrocks qui m’a donné l’envie, moi aussi, de faire un rapide retour sur le début d’année et de faire le point sur les albums que j’ai vraiment aimé et écouté depuis janvier. Le choix n’a pas été si dur.

Voici donc, par ordre alphabétique, les 10 gagnants de la mi-année :

 

Thomas Azier, Hylas

 

 

On l’avait remarqué avec quelques singles électro pop assez réussis et flamboyant comme Red Eyes; il confirme brillamment l’essai dans son premier album, sans doute un poil moins commercial qu’on ne pouvait s’y attendre, et ce n’est pas plus mal. Il a posé les grammaires d’un style reconnaissable, sa voix aigüe en avant, des arpèges de nappe de synthés, une ambiance dark, mais le tout restant sautillant et mélodique. Fort agréable, et recommandé.

 

Breton, War Room Stories

 

 

Un tout autre style, avec ce groupe assez attachant de rock indé anglais, au plutôt, comme on fait de nos jours de « collectif multimédia électro rock » ou quelque chose comme ça… Leurs chansons paraissent un peu débraillées à la première écoute, mais elles sont roublardes et on se prend rapidement à répéter les refrains, à applaudir aux arrangements, à tapoter du pied. Addictif !

 

Jeanne Cherhal, Histoires de J

 

 

On hallucine un peu à la première écoute tellement on a l’impression d’écouter un album totalement sous influence de Véronique Sanson, époque Amoureuse pour être précis. Le single « L’échappé » donne furieusement l’impression d’être extrait des chutes de l’album. Et puis on se souvient que Jeanne Cherhal a passé plusieurs mois en tournée justement à reprendre en concert l’album en question, et qu’il est plus que compréhensible que l’esprit de ces chansons l’ait inspiré – et de manière miraculeusement inspirée. J’oserais même dire que c’est l’album qu’on aurait rêvé que Sanson sorte à nouveau un jour…

Cela dit, il y a aussi bien d’autres choses dans l’album, la belle chorale en fugue avec les Brigitte de « quand c’est non c’est non », le poignant « Noxolo », l’emballant « J’ai faim ». Hâte de la voir en concert !

 

Christine and the Queens, Chaleur humaine

 

 

Le buzz autour du groupe il y a quelques semaines laissait craindre le pire d’un groupe arty intello sans réel fond ni intérêt. La première écoute calme tout de suite : la magnifique voix de Christine, la production sobre et inspirée, délicatement électronique et nostalgique mais très actuelle aussi, les textes ambitieux et inspirés, l’univers visuel travaillé autant que le reste. Un vrai beau projet global et réussi comme on les aime.

 

Foster the People, Supermodel

 

 

On les avait laissé sur le tube « Pumped up kids » de leur album précédent, sans trop savoir à quoi s’attendre pour suite. Le single « Coming of age » et l’ensemble de l’album donnent tout de suite le la : c’est du lourd, c’est du gros, c’est du bon. Dans l’équilibre délicat entre grand public inspiré et stadium rock lourdingue, ils ont réussi à garder leur équilibre et proposent dans ce « Supermodel » des chansons à la fois accessibles, follement mélodiques, une production ultra efficace, variée, pour un vrai moment de musique populaire. Profitons en avant qu’ils ne tournent au rock pataud de Coldplay…

 

Florent Marchet, Bambi Galaxy

 

 

Le nouveau projet de Florent Marchet m’a totalement séduit par sa cohérence et la grande inspiration des chansons de l’album. On peut rester un peu froid sur le thème « spatial » de l’album (c’est mon cas), mais au moins il est original, ambitieux, et lui a donné des ressources artistiques qu’on ne lui connaissait pas, enfin pas moi. On entend rarement dans la production française (on ose dire rock ou chanson…) un produit aussi bien fini, avec tant de chansons réussies, des textes qui marquent et résonnent. De la belle ouvrage assurément.

 

Metronomy, Love letters

 

 

Feraient-ils mieux ou au moins aussi bien que pour leur carton mondial précédent ? On appréhendait le retour de Metronomy et on avait bien tort. Ils se paient même le luxe d’un quasi tube de l’été avec « Love letters », le tout est un délice de mélodies chatoyantes, de pop psychédélique (I’m aquarius), de dance lancinante pour peu qu’un DJ remixeur passe par là (Reservoir). Formidable.

 

Mustang, Ecran Total

 

 

Je les avais découvert en ouverture de saison de la Cave aux poètes l’an dernier, leur album précédent faisait éclater les qualités d’écriture du chanteur Jean Felzine, dans le cadre d’une posture rétro 50s assez originales. Ce nouvel album fait nettement évoluer leur musique, les claviers électroniques arrivent, comme dans l’entraînant « Ecran total » de la vidéo, les thèmes sont plus actuels, même s’ils gardent ce classicisme et cette élégance qui sont leur marque. Les mélodies s’affolent, celle des « Oiseaux blessés » par exemple est remarquable. Un bijou méconnu.

 

Teleman, Breakfast

 

 

Bon, c’est encore très récent, j’écoute ça depuis 1 semaine, mais je suis sûr qu’ils ont le potentiel. On n’écrit pas un « Cristina » sans en avoir dans le coffre. Un espoir indie rock de l’année.

 

We have band, Movements

 

 

L’électro pop comme on l’aime, qui bouge, qui change, qui chante, qui danse. Un groupe frais, léger, à déguster maintenant avant que tout le monde ne s’en empare. Et quand bien même ça restera excellent !

 

et LE single du 1er semestre 2014, sans aucune contestation possible :

 

Sia, Chandelier

 

 

Des dizaines d’écoute ne m’ont nullement ôté l’envie de chanter à tue-tête le refrain en conduisant une voiture qui roule à pleine vitesse dans la nuit vers un destin meilleur…A consommer sans modération !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

#NSPLG

Nos voyages en itinéraire bis

-The Best Place-

Alo oui cer LeReilly

Sciences&Co

La Science accessible à tous !

Grand Place

Mes humeurs, mes coups de coeur , mes decouvertes... #Roubaix

Draps de toute laine

Rien de ce qui est roubaisien ne m'est étranger

SAIGONroub@ix

Itinéraire d'un enfant du Mékong

La Revue de stress #RevuedeStress 2.0

La chose importante est la chose évidente que personne ne dit. Tel est le journalisme d'aujourd'hui.

Blair1789

blair1789blog.tumblr.com

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

Weekly Comic Book Review

Your source for comic book commentary

florenthenrifonteyne

A fine WordPress.com site

%d blogueurs aiment cette page :