Flux RSS

L’étrange et belle destinée du « Transperceneige »

Publié le

BD-Transperceneige-intégrale

Le Transperceneige, c’est d’abord l’histoire d’une obscure série de bandes dessinées français, des années 80 aux années 2000, dont l’existence m’avait à vrai dire totalement échappé; et qui sont un peu par hasard redécouvertes par un cinéaste sud-coréen, qui décide d’en faire une adaptation sous format blockbuster hollywoodien d’auteur. Et le pire, c’est que ça marche (voir ma critique du film sur : )

Mais qu’en est-il de la BD elle-même ? Je dois reconnaître que mon jugement est assez mitigé.

Le premier tome, fondateur, « Le transperceneige », est finalement assez noir et répétitif. Peut-être le plus « artistique » des  3 tomes, le plus intransigeant; c’est aussi celui qui installe toute l’histoire. Le trait de Rochette, alors tout jeune dessinateur issue de la vague « punk » du dessin, est noir, anguleux, peu aimable, peu détaillé; mais il traduit aussi une intensité de l’action, une force des visages, la noirceur du destin, le caractère impitoyable de l’environnement. Et le scénario du créateur, Lob, est remarquable par sa simplicité, son audace et son efficacité. Simplicité de l’histoire (remontée du train…), audace de l’univers et du huis clos, efficacité des personnages dont le héros Proloff (ce nom!), de la crédibilité du train, de la conclusion amère. Ajoutant à cela un côté poème en prose, de la fameuse phrase d’introduction par exemple, « Parcourant la blanche immensité d’un hiver éternel et glacé, d’un bout à l’autre de la planète, roule un train qui jamais ne s’arrête », qu’on peut lire et relire comme un mantra.

Parcourant la blanche immensité

Le tome 2, « L’arpenteur », est celui qui m’a le plus convaincu. Presque 20 ans après, le trait de Rochette s’est considérablement adouci et densifié; l’univers gagne en chaleur et en cohérence, en beauté pure aussi dans certaines illustrations. La « mythologie » du Transperceneige est considérablement développée et renouvelée dans ce tome, par l’apport du 2ème train, par la présence des « arpenteurs »; la structure similaire de prise du pouvoir par Puig Vallès est plus finement menée et se révèle finalement bien plus intéressante.

SNOWPIERCER LE TRANSPERCENEIGE

Le tome 3, « La traversée », est sans doute le tome de trop. Il n’apporte rien graphiquement (mais reste tout aussi plaisant que le tome 2 de ce point de vue); par dans tous les sens dans les intrigues politiques qui finissent par lasser, et quitte aussi l’épure d’origine de la série par les développements nombreux qu’il amène, et à mon sens font perdre à cette série sa rigueur, sa cohérence et son intérêt. Comme toujours, c’est en respectant les cadres d’une figure imposée de base qu’une bonne histoire s’épanouit, et non en les détruisant.

Quelques liens intéressant sur francetvinfo, sur l’histoire de la saga, et sur les étonnantes difficultés de sortie du film aux Etats-Unis.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

#NSPLG

Nos voyages en itinéraire bis

-The Best Place-

Alo oui cer LeReilly

Sciences&Co

La Science accessible à tous !

Grand Place

Mes humeurs, mes coups de coeur , mes decouvertes... #Roubaix

Draps de toute laine

Rien de ce qui est roubaisien ne m'est étranger

SAIGONroub@ix

Itinéraire d'un enfant du Mékong

La Revue de stress #RevuedeStress 2.0

La chose importante est la chose évidente que personne ne dit. Tel est le journalisme d'aujourd'hui.

Blair1789

blair1789blog.tumblr.com

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

Weekly Comic Book Review

Your source for comic book commentary

florenthenrifonteyne

A fine WordPress.com site

%d blogueurs aiment cette page :