Flux RSS

TopAlbums2013 #17 : Beady Eye, « BE »

Publié le

Voilà bien un album dont on n’aurait pas donné bien cher sur le papier. Au delà d’un nom de groupe assez repousseur (les « Yeux Globuleux »…), c’est surtout qu’avant le crash en plein Rock en Seine d’Oasis en 2009, ça devait bien faire 15 ans que les frères Gallagher n’avaient plus produits de disques vraiment intéressants, se contentant de tournées gigantesques (et surtout en Angleterre) où ils reprenaient leurs vieux tubes, et pour les nouveaux morceaux d’une sorte de soupe pub rock peu inspirée et peu inspirante.

Et parmi les 2 frères, ce n’est sûrement pas à Liam, le chanteur grande gueule et tête à claques, qu’on aurait donné le plus de chance d’avoir une carrière solo digne de ce nom. Et pourtant, son 1er effort, l’album sorti en 2010, s’il n’était pas non plus génial, était déjà plus écoutable que les dernières productions d’Oasis.

C’est donc plus par acquis de conscience qu’autre chose que j’ai jeté une oreille à ce second album, vaguement attiré par la production de Dave Sitek, du groupe culte TV on the Radio. Et dès les 1ères secondes du 1er titre, « Flick on the Finger », on est immédiatement capté par la force du titre, le magnétisme du chant, la puissance d’évocation, les envolées des cuivres; on se demande vraiment si c’est bien le groupe qu’on pensait. Et il faut bien reconnaître, « malgré qu’on en ait » (oui je parle comme Racine parfois), que Liam Gallagher, alcoolique, junkie, gros beauf mal dégrossi, macho et misogyne, catastrophe fashion engoncé dans son anorak de no-life, EST le rock anglais, issu du peuple, gouailleur, morgue, inspiré, électrisant, électrisé, libérateur, dionysiaque. Pas un hasard si Oasis a été Oasis.

On enchaîne sur le plus calibré FM mais toujours aussi bien produit et inspiré « Soul Love »; on retrouve les harmonies à la Beatles typiques d’Oasis sur « Face the Crowd », mais débarrassées de leur lourdeur habituelles dans un titre plus sec et enlevé.

« Second Bite of the Apple » est plus convenu, mais mélodiquement inspiré et avec, marque de fabrique de Liam, un refrain hyper basique mais qui emporte le morceau, et toujours aussi bien produit (ceux qui ne savent pas à quoi sert un producteur sur un album peuvent comparer les 2 albums de Beady Eye pour en avoir un exemple criant). « Iz Rite » est un peu sur la même structure, avec un démarrage convenu, et un refrain qui sauve le morceau. On rebouge son popotin et on tape dans les mains dans un « I’m just saying » qui donne enfin de chanter en choeur et de lever les mains au dessus de la tête, c’mon!

Pour être honnête, tout n’est pas remarquable. « Soon come tomorrow » est une ballade un peu soporifique; on s’ennuie aussi sur « Don’t bother me », et la fin de l’album en général est moins convaincainte, même si l’on remarque toujours les efforts méritants de Sitek pour donner un écrin sonore luxuriant et magnifique aux compositions plus ou moins inspirées de Liam Gallagher et son groupe.

Néanmoins, Beady Eye nous livre sur cet album une demi douzaine de morceaux tout à fait convaincants, transcendés par un producteur en grande forme, et qui nous fait espérer que la reformation d’Oasis attendra encore quelques années puisqu’il semble que les frères Gallagher sont plus inspirés séparés que dans le même groupe !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

#NSPLG

Nos voyages en itinéraire bis

-The Best Place-

Alo oui cer LeReilly

Sciences&Co

La Science accessible à tous !

Grand Place

Mes humeurs, mes coups de coeur , mes decouvertes... #Roubaix

Draps de toute laine

Rien de ce qui est roubaisien ne m'est étranger

SAIGONroub@ix

Itinéraire d'un enfant du Mékong

La Revue de stress #RevuedeStress 2.0

La chose importante est la chose évidente que personne ne dit. Tel est le journalisme d'aujourd'hui.

Blair1789

blair1789blog.tumblr.com

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

Weekly Comic Book Review

Your source for comic book commentary

florenthenrifonteyne

A fine WordPress.com site

%d blogueurs aiment cette page :