Flux RSS

Les historiens de garde

Publié le

de William Blanc, Aurore Chéry, Christophe Naudin; aux éditions Inculte

Image

Oh le joli pamphlet que voilà ! Comme on les aime : court, vif, efficace, documenté, avec ce qu’il faut de mauvaise foi et d’acidité, mais au service d’une vraie thèse, et qui la défend brillamment.

Au départ, on sent bien qu’ils ont été plus qu’énervés par le succès de librairie et médiatique de Lorant Deutsch et de son « Métronome ». Tellement énervés qu’ils consacrent 4  chapitres (sur les 6  de l’ouvrage) à démonter son argumentaire, son dispositif scientifique, ses présupposés idéologiques, ses liens politiques, ses connections médiatiques…Rien ne trouve grâce à leurs yeux et, il faut bien le dire, ils font souvent mouche. On s’étonne d’ailleurs qu’il ait fallu attendre ce livre pour trouver une vraie charge contre l’acteur « historien », tellement il semble prêter facilement le flanc à la critique.

Echauffés par ces banderilles, les 3 auteurs élargissent leur propos, de manière assez élégante et convaincainte, aux tenants du « roman national » d’une part, y compris Bainville, Jean Sévillia, Sacha Guitry, le Castelot/Decaux de la Caméra explore le temps, ou le Puy du Fou, et d’autre part à la nouvelle garde des historiens médiatiques, à la Franck Ferrand et Stéphane Bern, ou encore Eric Zemmour et Dimitri Casali.

Ils prônent dans une conclusion judicieuse et sensée une histoire qui sache éviter la tentation du « roman national », de droite comme de gauche, voire du « roman européen », mais qui au contraire réhabilité l’histoire comme discipine de savoir, ouverte sur le monde, ouverte à la critique, sans doute plus ouverte à la société, ayant moins peur du débat, de la vulgarisation mais aussi de la pédagogie sur ses méthodes et ses principes. On ne saurait dire mieux.

Cerise sur le gâteau, quelques conseils de lectures dans la bibliographie dont on n’a qu’une hâte : démarrer la lecture. 

Publicités

Une réponse "

  1. Le concept “‘L’histoire de garde” vient aussi des Chiens de garde de Paul Nizan et des Nouveaux Chiens de garde de Serge Halimi ? D’après ce que tu en dis, des historiens médiatiques qui ont une forte influence sur l’opinion publique, ça m’a l’air d’en être un rappel.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

#NSPLG

Nos voyages en itinéraire bis

-The Best Place-

Alo oui cer LeReilly

Sciences&Co

La Science accessible à tous !

Grand Place

Mes humeurs, mes coups de coeur , mes decouvertes... #Roubaix

Draps de toute laine

Rien de ce qui est roubaisien ne m'est étranger

SAIGONroub@ix

Itinéraire d'un enfant du Mékong

La Revue de stress #RevuedeStress 2.0

La chose importante est la chose évidente que personne ne dit. Tel est le journalisme d'aujourd'hui.

Blair1789

blair1789blog.tumblr.com

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

Weekly Comic Book Review

Your source for comic book commentary

florenthenrifonteyne

A fine WordPress.com site

%d blogueurs aiment cette page :